Le(s) livre(s)

Plusieurs ouvrages sont  disponibles et téléchargeables gratuitement ici-même :

Vivre sans argent       Merveilleuse correctrice trouvée! Merci Sandrine !

JCaptura de pantalla 2015-09-16 a la(s) 19.07.23‘ai vécu pendant environs 5 ans sans utiliser d’argent
directement. Cette histoire raconte pourquoi et comment je suis
arrivé à prendre une telle décision.

Lien de téléchargement ici

 – Voyager sans argent : Le non-guide 

Captura de pantalla 2015-09-16 a la(s) 19.07.03Vivre sans argent, c’est avant tout se déconditionner de tout…donc, pas besoin de guide. Voici toutefois quelques astuces et conseils pour prendre confiance et se lancer à son tour dans l’aventure !

Liens : Qualité haute (16,8 MB)       Qualité basse (2 MB)

Merci à Emilie David, Fanny et Aurélie pour leurs corrections! 

– Trois pouces et un destin

frontPetit conte initiatique mis en image qui reprend les grands moments de l’aventure. Disponible en trois langues !

47 pages et téléchargeable gratuitement ici:

Français    Anglais     Espagnol

– Sans un sou en poche

pota Le carnet de voyage en format papier et numérique publié par la maison d’édition ARTHAUD est  disponible depuis le 18 Février 2015

Ce livre n’est pas gratuit… chose qui peut paraître bizarre vu le sujet ! Mais il permet d’atteindre un autre public. Les fonds seront utilisés pour la création d’Eotopia.

Sur l’Auteur :

_DSC5529Benjamin Lesage est né à Besançon le 10 Janvier 1985. Depuis tout jeune, il s’intéresse à la littérature et rêve de devenir écrivain. Face aux méandres de la vie, il délaisse toutefois cette passion pour apprendre à vivre. Il passe son bac, s’essaye au droit, au théâtre et finit comme employé au Quick. Il se ressaisit en obtenant un diplôme de gestion et part, à vingt et un ans, pour les Pays-Bas où il effectuera une année Erasmus. Cette expérience lui permettra de comprendre que le monde est vaste et qu’il peut s’y aventurer sans peine. Il restera deux années de plus aux Pays-Bas et y rencontrera deux de ses meilleurs amis, Raphael et Nicola. Avec ces deux compères, il partira pour le voyage qui changera sa vie juste après avoir empoché son diplôme de communication.

Après une année sur les routes sans un sou, Benjamin se perd et se retrouve sur les chemins sinueux du Mexique, il rencontre celle qui partagera sa vie, Yazmin, découvre la méditation, cultive son intérêt pour l’écologie et la vie simple et décide finalement de se consacrer à sa passion d’antan, l’écriture.

Benjamin vit aujourd’hui en France avec Yazmin. Ils participent à l’aventure Eotopia et sont parents d’une adorable petite fée. Benjamin écrit tous les jours pour améliorer sa prose et parce que c’est plus fort que lui. « Sans un sou en poche » est son premier livre, il écrit aussi des contes et travaille sur plusieurs projets de fiction.

19 réflexions sur “Le(s) livre(s)

  1. BONJOUR,
    Magnifique,
    Nous sommes un groupe d’entrepreneur et allons monter un projet fantastique pour propager le bonheur.
    Je vous reviens très vite

  2. Salut benjamin ! Ok pour être ta correctrice pour voyager sans argent 🙂 surtout que nous allons entreprendre un tour de France en famille et ça me parle ! Vas voir mon blog et tiens moi au courant . Je reste dispo et très motivée 😉

  3. Merci pour ces partages. J’ai dévoré « Vivre sang argent ». Tu expliques très bien les déchirement qu’on peut ressentir entre ce qu’on fait et ce à quoi on aspire.

    Je te souhaite le meilleur pour toi et Eotopia.

  4. Bonjour,
    Votre projet est intéressant, cependant où en êtes vous ?
    Vivre dans une communauté implique t ‘il forcément de partager son toit avec d’autres personnes ? Est il possible de vivre seule sous son toit ?
    Au niveau de la méditation, avez vous un mouvement précis auquel vous adhérez ?
    Accepterez vous des gens de tout âge ?
    Accepteriez vous des gens ayant un statut d’handicapé et ne sachant pas trop ce qu’ils pourraient vous apporter ?
    Oui beaucoup de questions…
    Cordialement
    Nathalie

    • Bonjour Nathalie,
      Beaucoup de questions…mais pertinentes !
      Partager son toit ? Oui, au début, mais l’idée est de respecter le besoin de privacité de ceux qui le souhaitent.
      Tous types de méditation sont acceptés ! Pas d’interdits !
      Tout âge ? Bien sûr, pour l’instant, nous allons de 9 mois à 54 ans…mais il y a des prétendants de 67 ans !
      Handicapés ? Oui car l’idée est que chacun peu donner quelque chose, ne serait-ce qu’un sourire. Suivant les besoins de la personne, et si nous pouvons les satisfaire, avec plaisir !
      Fraternellement,
      Benjamin

  5. Pingback: Assumer l’écriture comme priorité | Chroniques d'une femme-tortue

  6. Pingback: Vivre avec 0 euro – vu dans le Porte-monnaie de Rue 89 | Small & beautiful ( – = + )

  7. Bonjour, je vais me mettre à la lecture de tout ces livres dès maintenant, tout en suivant l’avancée de votre projet de très près !
    Il semble que Besançon soit une ville d’influence en ce qui concerne de délaissement de la monnaie… moi même et mon entourage vivons à Besançon et voulons quitter tout ca également.
    J’ai hâte de voir ce projet abouti. Bon courage dans votre aventure et dans la création d’Eotopia,
    Cordialement

  8. Bonjour,
    Je suis rendu à la page 84 , et déjà je me sens le besoin de commenter; j’aime la façon que tu as de relater les faits de l’intérieur en un senti qui me semble juste.
    Permets-moi de suggérer un livre qui est en ligne avec ce que tu vis…Balance Point de Joseph Jenkins…disponible sur ce lien gratuitement ;lecture en ligne ou chapitres téléchargeables individuellement …http://josephjenkins.com/books_balance_contents.html
    Et je suis en train de traduire pour mes amis francophones qui ne comprennent pas l’anglais (une page à la fois) sur mon bloque : balancepointdequilibrefrancais.blogspot.com…
    Je te souhaite à toi et à tous ceux qui tentent ce projet du succès certain!
    Bonne journée
    Roland

  9. Bonjour Benjamin! J’ai imprimé et offert ton livre à ma grand-mère et elle l’a tellement adoré qu’elle veut l’offrir à tout ses amis. Seulement voilà, elle n’a pas internet. Est-ce que tu en as édité quelques uns papier ?
    Merci,
    Sandrine

  10. Bonjour,

    Je suis ravi de vous avoir découvert.

    Il est vrai que l’argent, plus que nous le possédons, finit par nous posséder. Tiens ca ne rapellerait pas un certain chef d’oeuvre de David Fincher? « Les choses que nous possédons finissent par nous posséder ».

    L’argent me possède depuis un bon bout de temps, du moins en esprit. On a beau repeter que l’argent n’est qu’un moyen, pourquoi donc tant de gens courent-ils après?
    Car l’argent et le moyen de tous les possibles. Il ouvre les options, libere des possibilités, et gonfle une liberté d’agir, de faire, de vivre.. L’argent et le bien qui permet d’acquerir tous les biens, de vous servir tous les services. Quand on a trop d’argent, on a de limites que dans son imagination ou sa betise : il faut etre creatif ou sacrement fou pour savoir depenser son fric.
    Mais l’argent offre bien plus: il offre du temps. Il peut vous donner une vie entiere d’oisiveté, sans travail. 1 million d’euros permet de vivre avec 2000euros par mois pendant 40ans. Et le placant, vous pouvez vivre que d’interets et mourrir avec votre 1 million.

    Mais… derriere cet apparence de liberté sans limites se cache de douleureux revers : l’illusion, la peur, la cupidité…Les riches vivent t’ils tranquille à savoir tous les millions en bourse, en banque ou je ne sais ou? Meme sous leur lit, l’argent hante l’esprit.

    Le vrai malheur n’est pas l’argent mais le sentiment qu’il fait naitre : le pouvoir (un pouvoir illusoire de controle sur les autres ou ses propres desirs). Ce n’est rien d’autre que la version moderne du delit d’hybris. Je dirais que l’argent, la quete de l’argent pour l’argent n’est rien d’autre que l’expression de la force reactive, dominatrice chez Nietzsche. L’argent pour l’argent rabaisse et ramene tout à lui. L’argent pour l’argent est cette abstraction qui nie la vie meme.

    La veritable force, elle est affirmatrice, creative, sans limite. C’est celle de l’artiste qui affirme la force naturelle, pleine de vie par son fort interieur. Le veritable bonheur, c’est etre avec ceux qu’on aime. Il n’est vrai que « partagé » comme nous apprend la magnifique lecon de vie de Sean Connery dans Into the Wild.
    Or l’argent nous isole plus que ne rapproche, nous rend mefiant plus que confiant. Regardez donc les tours d’ivoire que les riches se construisent avec leur gated communities.

    Bravo a vous. Et a votre projet. J’aimerais tellement vous rencontrer!

    J.

  11. Très inspirant « Vivre sans argent », surtout la partie du retour à soi-même. Je suis hyper militante, je suis dans Slow Food, je monte une asbl de zéro déchet sur Bruxelles. Et je pense de plus en plus à partir parce que malgré mon implication, je ne pourrais jamais être cohérente dans cette grande ville. Je me sens complètement dépassée parce que je peux être la plus active du monde, ramasser les déchets des autres, faire des ateliers couture sur base de récupération, il y aura toujours des canettes de Coca-Cola dans mon champ de vision, il y aura toujours des sacs plastique par terre. Je pense que le mieux pour moi est de partir et de revenir à moi-même pour cesser de me battre contre des moulins à vent. En tout cas beau travail et même si, dès le départ je savais que ce mode de vie extrême n’était pas envisageable sur du long terme et que l’argent (même en petite quantité) est nécessaire, cela m’a permis de rêver. Je crois énormément au don pour rééquilibrer les inégalités et accéder au bonheur. Donc je te félicite. La toute fin résonne en moi comme une évidence! Merci

    (Page 127 il reste néanmoins une coquille « sont venues se greffées » > « sont venues se greffer »)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s